mercredi 19 juillet 2006

100 alternatives

Qui a dit que les altermondialistes n’avaient rien à proposer? Onze habitués des Forums sociaux ont «couvert» pour vous les débats qui se sont tenus à Porto Alegre en 2005. Ils livrent ici toute la richesse des points de vue qui s’y confrontent, se complètent ou se nuancent ainsi que les propositions concrètes issues des onze espaces thématiques de débat. Un gros travail de synthèse qu’aucun média n’a jamais pris le temps de réaliser et qui ressemble, in fine, au programme politique menant à cet «autre monde possible» que les altermondialistes appellent de leurs voeux et dans lequel règnerait enfin la justice sociale.

100 propositions du Forum social mondial, Collectif, Charles Léopold Mayer, 2006, 272 p.

2 commentaires:

Damien a dit...

Bonjour,

Avez-vous lu cet ouvrage?

Si oui, il y a t-il des propositions "phares" facilement réalisables (étant donné la donne politique actuelle), qui pourrait servir de "repères" (parce que 100 idées, c'est bcp pour le grand public)?

Il y a t-il des idées plus "utopiques"?

David a dit...

Bien sûr, sinon je n'en parlerais pas. Les propositions inclues dans le livre ne sont pas numérotées de 1 à 100. Le titre est un artifice médiatique. Comme la plupart des idées que l’on retrouve dans les programmes électoraux, il s’agit souvent de bonnes intentions, parfois réalistes, parfois utopiques. Les propositions de l’ouvrage sont rarement opérationnalisées: le processus précis et concret pour les mettre en œuvre n’est pratiquement jamais détaillé. Ce qui ne manquera pas d’alimenter les prochains débats… Dans ce sens, le jeu reste ouvert. Des exemples de propositions? Créer un parlement mondial pour la justice économique et la paix dans le monde, engager une réflexion ethique sur la recherche et le progrès, que les profs et pédagogues renoncent à leur droits d’auteurs pour faciliter la diffusion de leurs œuvres (Creative Commons), booster l’économie sociale et solidaire, communiquer davantage sur tous les fronts et toutes les alternatives, développer des économies en-dehors du champ capitaliste (à l'instar des vendeurs de rue de Calcutta ou des groupes d'achats collectifs qui se fournissent auprès de coopératives et vendent directement aux consommateurs en contournant le système agoalimentaire globalisé), créer un contrat mondial pour le climat, développer l’autogestion communautaire des ressources naturelles telles que l’eau, boycotter la Coca-Cola Company pour ses pompages intensifs des aquifères en Inde et ailleurs, encourager l’appropriation citoyenne des moyens de communication, créer un observatoire mondial des médias, mais aussi… repenser la théologie pour y intégrer les luttes sociales de ces dernières décennies ou, encore, démocratiser les clubs de foot pour que les supporters puissent participer à la prise de décision au sein des clubs, etc.
Mais le plus simple est encore de se plonger dans le livre qui - bonne nouvelle - est téléchargeable en PDF en bas de cette page (lien direct vers le fichier PDF).