lundi 7 août 2006

Mais où est le monde?

L’appel ci-dessous vient d’être lancé par des journalistes italiens, envoyés ou correspondants au Liban. Puissent-ils être entendus.

«La guerre continue. Heure après heure. Jour après jour. Epouvantable. Cruelle. Horrible. Impossible de faire le compte des morts et des blessés, de trouver les mots pour exprimer les souffrances des populations rescapées des massacres à ce jour, d’estimer l’ampleur des destructions. Nous, journalistes, témoins de la guerre qui est en train de dévaster le Liban et le Moyen-Orient, éprouvons le devoir de relayer l’appel désespéré des enfants, des femmes, des hommes, des blessés, des réfugiés, des malades de cette terre ensanglantée: mais où est le monde? Faites quelque chose pour arrêter cette folie démesurée. Exigez un cessez-le-feu immédiat. Ne restez pas silencieux. Faites-le tout de suite. Faites-le maintenant.»

Gianluca Ales, Sky TG24 - Giuseppe Bonavolontà, Rai TG3 - Stefano Chiarini, Il Manifesto - Luca Del Re, Tg La7 - Marc Innaro, Rai - Daniele Mastrogiacomo, La Repubblica - Andrea Nicastro, Corriere della Sera - Ferdinando Pellegrini, GR Rai - Ennio Remondino, Rai - Claudio Rubino, Rai TG3 - Barbara Schiavulli, Avvenire - Neliana Terzigni, Rai - Giuseppe Zaccaria, La Stampa

Source: Acrimed

2 commentaires:

Aelius a dit...

Ils ont raison de crier pour la paix au Liban, en Israël et en Palestine. Espérons seulement que ça ne reste pas une voix dans le désert...

Anonyme a dit...

on attend le meme type de réaction de nos supers journalistes, mais à mon avis, ce sera le silence, car ils n'ont jamais brillé à ma connaissance par leur prise de position, hors pensée unique. ne nous leurrons pas ce qui se passe en Palestine a des repercussions ici.