dimanche 7 janvier 2007

2007, an-2 de l’iPod de la presse?

L’iPod du livre et de la presse écrite sera-t-il européen? Le papier électronique (e-paper) de la société Plastic Logic, évoqué ici même en août dernier, semble en tout cas promis à un fort bel avenir. La spin-off anglaise de l’université de Cambridge vient en effet de boucler une nouvelle levée de fonds qui visait à réunir 100 millions de dollars. Objectif: construire la première usine mondiale d’e-paper à Dresde, en ex-Allemagne de l’Est. Selon le communiqué de presse de Plastic Logic, ce financement serait considéré comme «l’un des plus importants de l’histoire du capital risque européen» et regroupe, pour l’occasion, une kyrielle de fonds et d’investisseurs (Oak Investment Partners, Tudor Investment Corporation, qui rejoignent Amadeus, Intel Capital, Bank of America, BASF Venture Capital, Quest for Growth et Merifin Capital).

40 millions de baladeurs produits en 2010

La production, qui vise un million de modules par an la première année et plus de 40 millions dès 2010, débutera dans le courant de l’année prochaine. 2009 pourrait donc bien être l’année où les ventes des «baladeurs numériques de la presse écrite et du livre» exploseront, tout comme 2004 fut l’année des appareils photo digitaux et 2005 celle des baladeurs numériques audio.
Pour ceux que le sujet intéresse, Lorenzo Soccavo, «prospectiviste de l'édition off et on-line» a lancé NouvoLivrActu, un blog entièrement dédié à la révolution du e-paper qui devrait marquer les esprits en 2007. Soccavo est l’auteur de Gutenberg 2.0, «le premier livre grand public qui sera consacré, à la fois, à l’impact de la révolution numérique sur l’écriture et la création littéraire, et, aux nouveaux appareils de lecture qui vont arriver sur le marché en 2007». Le bouquin paraîtra chez MM2 éditions en mars 2007.

Bêta-testing et guerre des formats

Commentant un article d’AgoraVox annonçant le démarrage de l’industrie européenne du papier électronique, Soccavo rappelle que «le quotidien économique flamand De Tijd a fait en 2006 un test grandeur nature avec le reader Iliad d’Irex Technologies, et le groupe de presse chinois Yantai Daily Press a opté pour le meme reader qui utilise la technologie e-ink/e-paper. En février/mars de cette année ce sera au tour du quotidien économique français Les Échos de se lancer».
Si le «livre électronique» – dont on nous chantait déjà les louanges au début des années 2000 – semble cette fois bel et bien amorcer son envol, la question des formats numériques – ouverts ou propriétaires – que prendront les fichiers destinés à être lus par ces nouveaux appareils promet vraisemblablement une belle foire d’empoignes. Tout comme la bataille qui s’annonce entre géants du web et des médias pour s’imposer comme le iTunes Store du livre et de la presse écrite numérisés...

1 commentaire:

Ulrich a dit...

Un blog francophone intéressant sur le papier électronique:
http://papierelectronique.blogspot.com/