jeudi 22 février 2007

Ikea, le film

La campagne de l’ONG Oxfam-Magasins du monde sur les pratiques sociales et environnementales douteuses du chouchou de la middle-class mondialisée bat son plein. Malgré le gigantesque capital sympathie dont dispose la multinationale jaune et bleue, le livre-enquête Ikea, un modèle à démonter s’est déjà écoulé à plus de 4500 exemplaires en Belgique et en France. Un vrai succès quand on connaît les chiffres de vente moyens de l’édition pour ce genre d’ouvrage.
Des traductions en néerlandais, en espagnol et en italien sont en cours. Ainsi que des pourparlers avec le poil-à-gratter du PABF (paysage audiovisuel belge francophone), Jean-Claude Defossé, en vue d’un possible reportage journalistique dans «Questions à la une».
Ce que l’on sait moins, c’est qu’un reportage télé de 26 minutes a déjà été réalisé par une journaliste de Canal C (télé régionale namuroise) pour appuyer la campagne d’Oxfam. Adaptation partielle du livre, il pose de front la question franchement taboue que tout le monde ou presque évacue une fois à l’intérieur du temple aseptisé de l’ameublement: «Qui paie le prix fort pour notre ameublement à bon marché?».
Pour tenter d’y répondre, la caméra nous emmène dans le Tamil Nadu, un Etat du sud de la péninsule indienne. Un catalogue Ikea à la main, Denis Lambert et Jean-Marc Caudron d’Oxfam-Magasins du monde vont à la rencontre d’ouvriers de chez Atlantic Group et Ram Textiles, deux sous-traitants du géant suédois...


10 commentaires:

Anonyme a dit...

J'suis pas sûr que les clients qui viennent chez IKEA viennent parce qu'ils pensent qu'IKEA fait du commerce équitable. Je pense plutôt que c'est parce qu'IKEA fait des choses pas trop mal foutu (par rapport aux autres).
La conclusion c'est quoi ? IKEA c'est comme les autres, mais c'est le moins pire ?
Je n'suis pas très sûr que les clients puissent faire qu'que chose… 'y a qu'à voir Nike (avec leurs chaussures fabriquées par des enfants). Le mieux c'est de proposer une alternative… (un peu plus respectueuse).

ladysaian a dit...

En somme rien de neuf depuis Naomie Klein et son 'No Logo'... Ikea, Nike, Puma, Calvin Klein etc etc tellement et tellement

Anonyme a dit...

tres bon docu, je fais circuler le lien ;)

Karl-Groucho Devant a dit...

« Je n'suis pas très sûr que les clients puissent faire qu'que chose… »

kidilegah...

Déjà, moins consommer, beaucoup moins consommer, puis aller ailleurs.

Mais il ne s’agit plus de client, mais de citoyen ou d’humain.

Pas la même chose

M a n u a dit...

La conclusion de cet article, on la devine facilement: n'achetez plus vos meubles chez IKEA !

Bien. Mais, à ce compte là, toutes les grandes surfaces pratiquant des bas prix peuvent être déconseillées.

Tiens, puisque nous sommes justement dans le rayon "meuble", j'attends une liste de magasins alternatif. Elle serait bien utile.

Made in dignity a dit...

D'ailleurs, Oxfam-Magasins du monde propose une pétition, via son site Internet. L'adresse : www.madeindignity.be/ikeapetition

Anonyme a dit...

Je ne vais pas chez Ikea (parce que je n'ai pas assez de sous pour acheter inutilement) sauf lorsque j'ai besoin d'un meuble ou autre bon marché (parce que je n'ai pas assez de sous pour acheter "plus cher").
Il y a quelque chose d'utopique, d'illusoire, et dans notre société et dans l'action d'Oxfam.
Vous avez vu ce que nos bons salaires ont fait de nous? On arrête pas de se plaindre. On surbouffe, surconsomme, surgrossis, suréquipe, et puis on va dépenser le surplus chez un psy parce qu'on ne se sent pas bien.
Je suis médecin sans frontière. j'ai un regard hélas de plus en plus agressif sur notre belle société, hahaha, surpuissante. Nous soignons principalement les ravages de la guerre. Pour le reste, je préfère gagner 1,5euro là-bas (et jamais on ne parle du coût réel de la vie. Le pain n'est pas à 2 euros, là-bas!) que 2000 euros ici. Ikea est le reflet de notre société. Le syndrome devrait-on dire. Et ça nous emmerde qu'il y ait "des petits pauvres" qui travaillent pour eux.
Moi pas. chez Nike, oui, car Nike vend ses chaussures à des prix de débile (et qui s'achètent, en plus!!!), mais Ikea permet à "nos petits pauvres" d'avoir de quoi s'ammeubler à des prix raisonnable (car même dans les "secondes mains, ça devient hors de prix!).
Coup de gueule.

PhiL a dit...

C'est vrai, nous ne pouvons pas faire grand chose de concret à court terme. Mais nous pouvons prendre conscience, et faire passer le message, calmement sans fanatisme. Lorsqu'un nombre suffisant de gens sera convaincu, le monde bougera, les entreprises s'adapteront. Il y a 2 ans, il aurait paru stupide de parier sur la disparition des sacs jetables en grandes surfaces. Le public a mûri, et il a suffi d'une petite impulsion du secteur public pour qu'en quelques mois, ils disparaissent comme par enchantement.

Ne nous abritons pas derrière une supposée impuissance : assumons le fait que notre mode de vie est une catastrophe pour le reste de l'humanité et la masse critique des citoyens conscients fera le reste..

bonne lecture sur ce site intéressant

Anonyme a dit...

=L'histoire des sac plastiques: il y'a deux ans? Stupide??1 Stupide pour le mec qui n'allait pas chez Ikea sans aucun doute, pour l'autre, celui que vous montrez du doigt aujourd'hui, il utilise des sac bleu qui ont une durée de vie de plusieurs années sont remplacé gratuitement a vie pour 50cent a la base c'est plus que correct, de plus il est recyclé et est en fabriquer a partir de matériaux d'ores et déjà recyclé. Et tout cela depuis plus de dix ans.
=Le but d'Ikea est de proposer aux plus grand nombre des produits au plus bas prix, a leur Juste prix. Que toutes les tranches sociale puissent aujourd'hui s'équiper. Tres clairement, on peut acheter dans des commerce des produits certifiés commerce équitable que lorsqu'on appartient a la moyenne haute voir plus de la société, perso avec mon salaire a peine plus élevé que le Smic, je n'ai certainement pas les moyen d'acheter quoi que se soit de ce style. Est ce une fatalité? Dois je me dire que puisque je ne peux me permettre du commerce équitable je ne suis pas digne de m'équipé?? Je ne suis pas d'accord, Ikea est pour moi la Seule alternative d'équipement en mobilier et décoration a la ruine.
=Ikea est certainement un des groupes les plus respectueux de l'environnement comparé au volumes de ses ventes. De gros efforts sont mené tout les jours pour lutter contre le gaspillage. Éclairage Led, Énergie solaire, tris des déchets, Recyclage des déchets, minimisation de la casse avec service entièrement dédier a la revalorisation des produits ( Les Bonnes trouvailles)...
=De plus le respect des conditions de travail des fournisseurs d'Ikea est une réelle préoccupation pour l'entreprise, qui procède constamment a des contrôle surprise sur les sites de prod'. Bien sur on pourrai boycotté et aller acheter ces nappes chez lin Vosges et être de "bon citoyens modèle" Bien Français (cocorico) et payé 7x le prix ! Perso je n'ai pas les moyens. Après je pense que tout comme pour l'automobile, il y'en a pour tous les budget, et que le seul marchand qui correspond au mien ( et a celui de quelques millions de personnes en France) c'est Ikea.
=Âpres tout ne peut pas être rose, n'oublions pas dans quelle société nous vivons, le capitalisme gouverne, et c'est clair qu'une entreprise a pour but premier de générer des bénéfices, pas de faire dans le social.Donc respect des condition de travail et paye descente oui, minimisation des cout de production également. Tout n'est qu'une question de balance.
Sur ce, Bonne journée.

Eric a dit...

je suis parfaitement d'accord avec ce dernier commentaire, en tant que client. Il en faut pour touts les budgets et IKEA est le seul grand magasin de meubles à être à la portée du plus grand nombre!
Et en tant qu'ancien salarié d'IKEA, je peux vous dire que les efforts en terme de commerce équitable, de lutte contre le réchauffement et autre sont une réalité constante.